Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 avril 2018 - 12:00

Malgré leurs différences, ils ont trouvé l’équilibre parfait

Mike Beaudoin et Gabrielle Caron réunis sur la scène du Pavillon Wilson

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Choisir son partenaire en humour est un luxe en début de carrière, mais payer son loyer n’en est pas un. Voilà ce qui explique la rencontre entre Gabrielle Caron et Mike Beaudoin. Le temps d’un spectacle, les deux humoristes fouleront les planches du Pavillon Wilson de Coteau-du-Lac, le vendredi 6 avril prochain.

« C’est un spectacle commun, mais on ne fait pas de numéros ensemble. On présente environ cinquante minutes de blagues chacun. Les gens en ont doublement pour leur argent. Nos styles d’humour sont différents, mais on se rejoint beaucoup sur les thématiques abordées : famille, enfants, vacances. C’est pour ça qu’on a décidé d’unir nos forces et de présenter On n’était pas notre premier choix », explique d’entrée de jeu, Mike Beaudoin.

La soirée sera ponctuée de stand up. « Dans mon cas, je m’en tiens aux anecdotes et à quelques imitations de ma grand-mère et de ma fille (rires). Du côté de Gabrielle aussi, elle se concentrera aussi sur ça, à moins qu’elle ne réserve des surprises aux spectateurs! », ajoute-t-il, mentionnant du même coup que la mise en scène sera simple.

Humour pour tous les publics

Ayant son propre spectacle solo qu’il présente aux quatre coins du Québec, Mike Beaudoin affirme qu’il rejoint tous les publics. « Même s’ils n’ont pas d’enfants, les jeunes adultes comprennent mes numéros sur ma fille. Ils ont eu des frères et sœurs. Donc tout le monde peut se reconnaître dans notre genre d’humour et passer une belle soirée. »

Est-ce que ça été difficile pour lui de choisir le matériel qu’il présentera le 6 avril prochain à Coteau-du-Lac? « Pas vraiment. Puisque c’est un spectacle commun, j’ai enlevé les segments de mon propre spectacle qui me sont plus personnels. Je présenterai aussi quelques nouveaux gags alors si les gens m’ont déjà vu sur scène, il y aura quelques différences », note-t-il.

Une salle au format parfait

Pour Mike Beaudoin, le Pavillon Wilson est une salle au format parfait. « Ce n’est pas trop grand, ni trop petit. On a une vraie scène avec une vraie coulisse. On voit bien de partout dans la salle, ce qui est aussi très plaisant pour les spectateurs. Personnellement, je préfère jouer dans une salle comme ça que dans une plus grande où il n’y a pas d’ambiance », confie celui qui anime des soirées d’humour au Bordel Comedy Club de Montréal et qui signe des chroniques humoristiques dans le Summum.

Pour sa part, Gabrielle Caron est connue des jeunes adultes pour sa participation dans Code F à Vrak TV. Elle est aussi chroniqueuse à Salut Bonjour!, en plus d’avoir sa propre entreprise.

En terminant, pourquoi faut-il débourser 22 $ pour aller voir ce duo sur scène? « Pour découvrir des humoristes moins connus, mais tout aussi efficace que ceux qui sont établis et qu’on voit souvent à la télé. Je suis certain que les gens dans la salle ne seront pas déçus! », conclut-il sur un ton invitant.

Pour des billets, on peut s’en procurer auprès du Pavillon Wilson

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.