Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 février 2018 - 05:00

La Coalition La culture, le cœur du Québec renforce ses revendications

2 % du budget provincial pour les arts et la culture

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le 5 février dernier, la Coalition La culture, le cœur du Québec dévoilait son mémoire économique. Dans celui-ci, elle mettait de l’avant cinq recommandations susceptibles de répondre aux ambitions artistiques et culturelles du Québec.

Dans ce document officiel, la Coalition émet un constat important pour l’avenir. « La prochaine Politique québécoise de la culture et de son plan d’action ne pourront véritablement se déployer sans une « Politique économique pour la culture et les arts » d’envergure. On recommande donc d’augmenter progressivement la part du financement public en arts et en culture à 2 % du budget de l’État d’ici trois ans. »

Présentées aux instances supérieures

Les conclusions de ce mémoire ont été dites aux autorités concernées, le 2 février dernier. Parmi elles, on retrouve la vice-première ministre et ministre de l’Économie, de la Science, de l’Innovation, Dominique Anglade. Le rapport a aussi été acheminé au cabinet du ministre des Finances, Carlos Laitao, dans le cadre des consultations prébudgétaires. Enfin, il a aussi été adressé à la ministre de la Culture et des Communications, Marie Montpetit.

Dans ce mémoire, les économistes Pierre-Emmanuel Paradis et Audrey Azoulay avaient une mission bien précise. Ils devaient examiner la situation actuelle des arts et de la culture. Par la suite, ils ont dégagé les avenues nécessaires et utiles à un nouvel élan de la création artistique, à la production culturelle québécoise et à sa diffusion.

Cet outil rappelle que les arts et la culture constituent un secteur singulier et stratégique. Ses frontières dépassent de loin les seules réalités marchandes des industries culturelles.

« En le rendant public, la Coalition espère continuer à sensibiliser la population à l’état d’urgence que vivent les milieux culturels et artistiques et à l’importance de leur donner enfin un soutien financier à la mesure de leur apport socioéconomique autant qu’identitaire », conclut l’organisme dans un communiqué officiel. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.