Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 mai 2017 - 15:46 | Mis à jour : 16:00

Venez discuter de la dette du Québec le 28 mai prochain.

Le café AGORA vous propose un petit-déjeuner causerie

On se souviendra qu’une intense campagne médiatique du Québec dans le rouge a précédé la dernière campagne électorale au Québec. On se souviendra également que durant cette campagne et après leur élection les Libéraux de Couillard ont fait tout un drame avec le niveau de la dette du Québec.

C’est dans ce contexte que le gouvernement a initié un programme d’austérité qui a eu de très graves conséquences dans le domaine de la santé et de l’éducation. Si cette perception de la dette du Québec comme un monstre à abattre dans les plus brefs délais a gagné en crédibilité, c’est en partie parce que nous comprenons mal ce qu’est la dette d’un état qui n’est en rien comparable à celle d’un ménage.

D’ailleurs bon nombre d’économistes dont Pierre Fortin ont vertement critiqué la présentation que les Libéraux ont faite de la dette du Québec. Nous avons demandé à Claude Vaillancourt, porte- parole d’ATTAC-Québec, de faire le point sur la question. La dette du Québec était-elle si catastrophique qu’on l’a dit et en quoi est-elle différente de celle d’un ménage ?

La rencontre se tient dimanche le 28 mai de 10 heures à midi, au 222 rue Alphonse-Desjardins à Salaberry-de- Valleyfield. Pour plus d'information communiquez au cafeagora@hotmail.com

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.